Contact

Association sportive et culturelle "Ligue de Croche"
île de la Réunion-France
 
Mail: -> Cliquez ici <-

 Plus...

.Téléchargez la codification authentique de la croche (dans son style de préhension uniquement)

Présentation

Ligue de Croche

Disciplines à la loupe

La Croche en détail

Rencontre avec...

Fermer Les compétiteurs

Fermer Les professeurs

Webmaster - Infos

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
24 Abonnés

Nouvelles


Du beau monde au Petit Stade de l'Est - par Jeronimo le 04/05/2005 @ 08:59

A en croire l'affiche, le promoteur métropolitain Samy Kebchi veut marcher sur les pas du réunionnais Jérémy Lako et organiser de grands événements sur l'île de la Réunion.

Le Grand Tournoi de Kick-Boxing réunira plusieurs grands combattants de ... Muay Thaï pour le plus grand plaisir des fans de boxes pieds-poings.

Rendez-vous vendredi 6 mai à 20 h ! 


James Toney, ex-poids moyen, nouveau roi des lourds - par Jeronimo le 04/05/2005 @ 08:22

Vu sur http://netboxe.com/rep1/fildinfo.php#4783

James Toney (69-4-2, 43 KO) s'est emparé du titre mondial WBA des poids lourds en dominant John Ruiz (41-5-1, 28 KO) aux points, par décision unanime (116-111, 116-111, 115-112), samedi soir au Madison Square Garden de New York.

Hué, lors de son entrée sur le ring, Ruiz n'a pas déçu les 9.169 spectateurs présents, en s'accrochant pour la première fois après à peine cinq secondes de combat ! C'est Toney qui fait le pressing, mais les deux hommes se partagent à peu près la première moitié de combat. Pour deux des juges, Ruiz est en tête, le troisième a les deux à égalité.Au septième round, Toney monte en régime, il est même crédité d'un knockdown alors que Ruiz semble avoir glissé sur son pied. Quoiqu'il en soit, Toney domine même si Ruiz a encore quelques réactions épisodiques. Dans la pénultième reprise, Toney éprouve le tenant du titre avec des puissantes droites, Ruiz réplique pratiquement coups pour coups mais termine ensuite le douzième round épuisé.Le décompte des statistiques de Compubox montre que Ruiz n'a touché qu'avec 28 % de ses coups puissants, contre 57 à Toney, cela a fait la différence."J'ai 36 ans, mais j'ai l'impression de n'en avoir que 26 ! la vie commence pour moi !" jubile Toney après son quatrième titre mondial dans une catégorie différente. "C'est un dur," déclare Ruiz, "Mais j'ai gagné en finissant beaucoup plus fort."

01/05/05 - New York, Etats-Unis (Luc Lapierre).

 

Tellement dur que John Ruiz ne tardera pas à annoncer sa retraite.

 

John Ruiz n'a pas attendu la conférence de presse pour lâcher une bombe en annonçant, à peine rentré dans son vestiaire, son retrait des rings. "John est cuit, adieu," confirme Norman Stone, son entraîneur "Ce garçon ne s'est jamais plaint à propos de tout ce que l'on a pu dire ou écrire comme saloperie sur lui..." ajoute-t-il à l'encontre des médias.


Un peu plus tard, lors de la conférence d'après combat, Toney fixe la barre très haut : "Je veux le combat, celui qui me fera un maximum d'argent, je vais devenir bien vite le champion du monde unifié des poids lourds !.Il revient ensuite sur son combat avec Ruiz : "J'ai fait ce que j'avais dit que je ferais... Le virer du classement des lourds ! Don King peut maintenant le mettre à la poubelle, à sa place !" il s'adoucit ensuite quelque peu pour donner crédit à Ruiz de lui avoir donné sa chance avant de reprendre l'offensive : "Je n'attendais rien d'autre de lui que ce que j'ai vu car c'est un boxeur moyen. John Ruiz est stupide, il ne peut pas changer de style, il fait toujours la même chose".
Devant Chris Byrd, le champion IBF, et Hasim Rahman, spectateurs attentifs, Toney conclut : "Je suis prêt à prendre n'importe qui n'importe quand, n'importe où, ceci est valable pour Vitaly Klitschko..."Cette victoire permet à James Toney de devenir le troisième poids moyen (après Bob Fitzsimmons et Roy Jones, Jr.) qui devient ensuite champion du monde des lourds.

01/05/05 - New York, Etats-Unis (David Greene).

 

Plutôt qu’un combat pour l’unification des titres entre Toney et Vitaly Klitschko, on aurait pu s’attendre à une superbe revanche entre James Toney et Roy Jones Jr.

En effet, tous les deux ont battu John Ruiz pour le titre WBA des poids lourds, devenant les 2ème et 3ème anciens poids moyens à obtenir un titre dans la catégorie suprême. Et, en 1994, Roy Jones avait dépossédé James Toney de son titre mondial des poids super-moyens, mettant un sérieux coup d’arrêt à sa carrière.

Pourtant, même Roy Jones n’évoque pas ces retrouvailles …

 

Roy Jones Jr., l'ex-quadruple champion du monde dans quatre catégories différentes, a déclaré qu'il attendait le 18 juin prochain, pour voir le résultat de la revanche entre Glen Johnson et Antonio Tarver pour déterminer quel est le plus valable des deux."Si je décide de combattre à nouveau, pour réparer des erreurs, cette éliminatoire décidera peut-être quel pourrait-être mon prochain adversaire", a-t-il confié, "C'est pourquoi je regarderai ce combat avec attention..."Jones (49-3, 38 KO) qui habite à Pensacola, en Floride est ancien champion du monde des poids moyens, super-moyens, mi-lourds et lourds. Lors de ses deux derniers combats, il a été battu avant la limite par Tarver (mai 2004) et Johnson (septembre 2004).


Embrouille en Kick-Boxing - par Jeronimo le 01/05/2005 @ 17:44

Alors que le Comité Régional de Kick-Boxing organise un gala le samedi 7 mai à Saint-Joseph avec les meilleurs combattants réunionnais, la Fédération Nationale de Kick-Boxing a parachuté le promoteur Samy Kebchi (bien connu des abonnés de Canal +) au Petit Stade de l'Est avec une pléïade de stars métropolitaines et plusieurs thaïlandais. Date : le vendredi 6 mai ! On aurait voulu couler le Comité Régional qu'on ne ferait pas autrement !

Morad Sari (premier non-thaïlandais à conquérir une ceinture au Lumpini stadium de Bangkok), Wilfried Guillaume (habitué des anniversaires du roi de Thaïlande), Bellonie et d'autres seront présents pour le Grand Tournoi du 6 mai 2005.

J'accompagnerai Long Lapaï (professeur de Muay Thaï et de Muay Boran à l'Académie La Croche) pour analyser cette manifestation.

A bientôt sur le site lacroche.re pour connaître tous les résultats, avec les commentaires experts de Long Lapaï.


Résultats du gala du Timing Club Portois - par Jeronimo le 01/05/2005 @ 17:29

Le premier gala du Timing Club Portois est allé « dé-crescendo », c’est-à-dire qu’on a commencé par la discipline offrant le plus de libertés techniques (une sorte de « Combat Libre » baptisé « Sambo – Yoseikan Budo »), en allant jusqu’à celle autorisant le moins de choses (le Karaté Kyokushinkaï) ; en passant par la Lutte Contact.

 

Résultats de « Combat Libre » / « Sambo-Yoseikan Budo » :

 

Les 3 combats (et non 5, comme annoncé) ont été arbitrés par Jean-Marc Visnelda, pionnier du Sambo à la Réunion. Trois arbitres de table l’ont assisté parmi lesquels Alain Rivière (de l’Association Saint-Pauloise de Sambo).

 

1er combat :

Willy Torpos (pratiquant de Yoseikan Budo), pesé à 60 kg, était opposé à Josian Ramanelly (ou Ramany) (pratiquant de Lutte Contact, coaché par José Puylaurent), pesé à 64 kg.

Au terme de 2 reprises de 3 mn, très équilibrées, Josian Ramanelly (ou Ramany) fut déclaré vainqueur par 2 juges à 1.

Un match nul aurait été plus équitable, Ramanelly ayant dominé en pieds-poings, Torpos au sol, et chacun ayant réussi deux amenées à terre.

 

2ème combat :

Laurent David (pratiquant de Muay thaï, du Team Virapol de Saint-Benoît), pesé à 73 kg, était opposé à Jean-Marie ? (pratiquant de Yoseikan Budo, de l’équipe de Jim Nifaut), pesé à 70 kg.

Laurent David l’emporte dans la première reprise sur abandon de son adversaire. Difficile de voir pourquoi. La réponse sera peut-être dans les journaux demain.

 

3ème combat :

Laurent Jean-Philippe (pratiquant de Yoseikan Budo, de Saint-Paul), pesé à 69 kg, était opposé à ? Julienne (pratiquant de Lutte Contact, de Grande Fontaine), pesé à 77 kg.

Julienne l’emporte par arrêt de l’arbitre après avoir réussi deux soumissions (d’abord clé de bras en « kimura » puis étranglement en «guillotine »).

Curieuse règle toutefois que de devoir réussir deux soumissions dans un même combat pour obtenir une victoire avant la limite ! C’est comme si un boxeur devait réussir deux KO pour que l’arbitre daigne enfin arrêter le combat …

 

 

Résultats de Lutte Contact :

 

Les 4 combats (et non 5, comme annoncé) ont été arbitrés par Eric Robert, arbitre expérimenté de Kick-Boxing et aujourd’hui de Lutte Contact.

 

1er combat :

Johan Vidot, pesé à 63 kg, était opposé à David Lorient (du club AMP de Florent Bernard), pesé à 60 kg.

Johan Vidot est déclaré injustement vainqueur au terme de deux reprises de 3 minutes. En effet, même s’il a dominé les courtes phases d’échanges pieds-poings, Johan Vidot a surtout subi la loi de David Lorient qui a réussi à l’amener au moins 5 ou 6 fois à terre pendant les 5 premières minutes du combat. Seules les deux dernières amenées sont à mettre au crédit du vainqueur. Une appréciation très « kick-boxing » du combat supposé complet …

 

2ème combat :

Morile Arne (ancien champion de France Honneur de Boxe Française, aujourd’hui membre du club Impact Réunion de David Becsangele), pesé à 60 kg, était opposé à Gaston Lebreton (du Tampon, plus spécialiste de Jiu-Jitsu Brésilien), pesé à 60 kg.

Morile Arne l’emporte par KO2 (officiellement « arrêt sur coupure »).

Très bonne défense contre les amenées au sol de Morile Arne, en esquive de jambes, face à Gaston Lebreton. Ce dernier, épuisé, s’est fait cueillir, lors de la deuxième reprise, par les poings de l’ancien expert de BF.

 

3ème combat :

Oliver Chane-Ti (du club AMP de Florent Bernard), pesé à 74 kg, était opposé à Yann Smit (du même club !), pesé à 74 kg, âgé de 16 ans seulement.

Victoire d’Oliver Chane-Ti par clé de bras (en hyper-extension) dans la première reprise.

Quel dommage de voir s’affronter deux camarades d’entraînement …

 

4ème combat :

Pierre Payet (spécialiste de Jiu-jitsu Brésilien, s’entraînant chez Raymond Quéland), pesé à 64 kg) était opposé à Johan Ester (de l’ASKB d’Expedit Valin), pesé à 64 kg.

Johan Ester déclaré vainqueur par deux juges à un dans une parfaite opposition de style entre le kick-boxeur longiligne, qui veut combattre debout, et le « grappler » plus ramassé qui veut à tout pris combattre au sol.

 

Commentaires :

Les oppositions de styles entre frappeurs et « grapplers » ont été plus marquées en Lutte Contact qu’en « Sambo-Yoseikan Budo » et ont (en Lutte Contact) plus souvent tourné à l’avantage des frappeurs étant donné le peu de temps autorisé pour le combat au sol.

 

 

Résultats de Karaté Kyokushinakaï

 

Les combats étaient arbitrés par Natacha ?, ancienne compétitrice de haut-niveau et aujourd’hui arbitre national.

 

Les karatékas ont été répartis en deux catégories de poids : moins de 80 kg et plus de 80 kg.

Les 8 premiers se sont affrontés en tournoi à élimination directe. Les 3 autres, dans une triangulaire.

 

Jean-Luc Védapodagom a écrasé de toute sa puissance le tournoi : victoire en un seul coup de poing au corps (pour sortir son premier adversaire), victoire en deux coups de pieds (low-kicks intérieurs) (pour sortir son deuxième adversaire) et victoire par forfait en finale (un adversaire officiellement blessé qui n’a sans doute pas voulu subir le même sort que ses prédécesseurs !).

Dans ce tournoi était aussi engagé Expedito Valin qu’on annonçait face à Jean-Luc Védapodagom dans le Quotidien du 29/04/05. Mais il a été disqualifié pour cause de plusieurs accrochages (typiques du Muay Thaï) et surtout pour trois coups de poings au visage (technique interdite en Karaté Kyokushinkaï), ceci malgré de multiples avertissements de l’arbitre ! On peut se demander ce qu’Expedito Valin est venu faire dans cette compétition de Karaté alors qu’il n’en connaissait apparemment même pas les règles !

 

Fin de spectacle gâchée par des combats inégaux.

 

PS : Que les personnes citées me pardonnent si j’ai mal (ou incomplètement)orthographié leurs noms. Pour corriger, contactez-moi à : jeronimo.sanchez@wanadoo.fr 

 


Pride Total Elimination en images - par Jeronimo le 30/04/2005 @ 16:03

Le lutteur américain Kevin Randleman a été le plus à l'aise dans les amenées au sol ...

... mais le judoka japonais Kazuhiro Nakamura a souvent réussi à retourner (au propre comme au figuré) la situation au sol.

En conclusion, les arbitres ont donné la victoire au combattant le plus actif : Nakamura.

Le champion en titre de lutte de soumission (Abu Dhabi), ancien champion du monde de jiu-jitsu brésilien en ceinture violette et ceinture marron, Ricardo Arona, a voulu montrer qu'il savait aussi combattre en pieds-poings ...

... tandis que le jiu-jitsuka américain Dean Lister a adopté l'attitude habituellement caractéristique des brésiliens  ...

Au final, les juges ont désigné le combattant le plus complet : Arona.

Malgré tous ses efforts pour amener le combat au sol ...

le japonais double champion du monde de Pancrase Yuki Kondo a du combattre debout face au redoutable kick-boxeur ukrainien Igor Vovchanchyn ...

 

La tactique du "rouleau compresseur" a plus séduit les juges. Vainqueur : Vovchanchyn, affûté comme jamais !

Dans le combat debout, les échanges à distance ont été logiquement (vu son allonge) à l'avantage du néerlandais Alistair Overeem contre le brésilien Vitor Belfort (dont la foudre des poings n'a pas pu électrocuter son adversaire) ...

Mais quand l'expert de jiu-jitsu a voulu amener le combat au sol, c'est lui qui s'est fait contrer en "guillotine" !

Grand victoire pour le jeune néerlandais qui fait ici oublier son revers de 2003 contre Chuck Liddell.

Le début du combat fut dominé en boxe anglaise par le lutteur américain Dan Henderson ...

 ... mais un moment d'inattention et ce fut la clé de bras fatale, réussie par Rogerio Nogueira !

 

C'est la première fois qu'Henderson doit se soumettre contre un homme de sa catégorie de poids. Seuls Wanderlei Silva et Ricardo Arona avaient réussi à le battre en "moins de 93 kg", mais seulement par décision. Grosse explosion de joie à la Brazilian Top Team de Mario Sperry.

A peine le temps d'expliquer les règles ...

... et l'ancien catcheur Kazushi Sakuraba (surnommé "le chasseur de Gracie") fait pleuvoir une grêle de coups de poings sur le judoka coréen Sik, inexpérimenté en "combat libre".

L'arbitre lève le bras du vainqueur (Sakuraba) alors que le combat n'a duré qu'un peu plus de 30 secondes !

Le lutteur américain Quinton "Rampage" Jackson, finaliste malheureux de l'édition 2003, semblait avoir trouvé la bonne distance de combat : le corps-à-corps ...

... mais c'était sans compter sur les redoutables coups de genoux de Mauricio "Shogun" Rua expert dans la pratique du Muay Thaï ...

... une démonstration pour ce jeune prodige de la Chute Boxe, qui venge ainsi son frère Murilo "Ninja" Rua éliminé lors des sélections par ce même américain.

Dernier combat de la soirée de la soirée : Wanderlei Silva (le champion en titre) contre le chouchou du public japonais : Hidehiko Yoshida (ancien champion du monde et champion olympique de Judo).

Contre toute attente, Yoshida n'a pas refusé les échanges de coups ...

... et il a même failli gagner puisqu'il a fallu attendre une décision partagée pour désigner le vainqueur (une nouvelle fois Wanderlei Silva) :


Deux judokas réunionnais intéressés par les MMA - par Jeronimo le 30/04/2005 @ 15:30

Vu sur http://www.francejudo.com/modules.php?name=News&file=article&sid=379

Grappling à OrléansInterviews

FRANCE JUDO a rencontré Thierry GRIMAUD et Christophe DAFREVILLE lors du tournoi de GRAPPLING qui avait lieu le week end dernier au stade Pierre de Coubertin.
- Les deux judokas sociétaires de l'USO n'ont pas démérité malgré le niveau et les différences entre le judo et le grappling.



Christophe DAFREVILLE, 24ans, 87kg, 1m78, niveau national 2D. Thierry GRIMAUD, Vice champion du monde de jujitsu, Champion de France 2D en judo.

- Pourquoi avoir choisi de participer à ce tournoi de grappling ?
CD : Merci à France Judo de s'intéresser à nous.
On a monté une Team avec des judokas réunionnais qui me suivent dans ma nouvelle passion, le Mixed Martial Arts (MMA ou Free Fight, ou combat libre).
Pour faire du MMA il faut se préparer en pieds/poings mais aussi en grappling ... Ce qui est le point essentiel dans ce genre de pratique.
Cette compète fait partie de notre prépa, il s'agit de s'aguérir en prenant un maximum d'expérience en se confrontant à des bons fighters qui sont dans le même trip que nous !

TG : A orléans, nous sommes une bande de copains venant de la réunion et nous nous rassemblons très souvent pour parfaire notre judo et d'autres arts martiaux. Nous avions décidé d'essayer autre chose et après avoir pris connaissance de ce sport j'ai apprecié le sol.
- Pouvez vous revenir sur vos combats ?
CD : Ma catégorie n'était pas la plus forte. Il n'y avait pas de bréziliens (spécialistes grappling), et je gagne seulement 3 combats.
Au premier tour je me demandais si j'étais à un concert de Snoop ou dans une cave où on allait se taper avec le public !
La pression psychologique est impressionnante mais a fini par me transcender ... Je gagne sur étranglement de face (guillotine) au premier tour.
Je dispute le second combat contre un espagnol trés technique mais pas trés physique ... Je fais mon judo de base, bourrin, je le lamine et je fais parler mon O Soto à gauche !
En finale je bats un mec que je suis depuis longtemps pour ses combats en cage... De Ashi Barai puis Uchi-Mata, la délivrance !!! Je gagne donc aux points !


TG : Le premier combat je gagne au sol en immobilisant mon partenaire d'une facon peu orthodoxe mais l'immobilisation m'a permis de gagner mon premier combat. J'ai enchaîné le 2ème et le 3ème combat de la même facon et en finale j'ai manqué de maturité car je ne connais pas beaucoup les règles du grappling. Je me suis donc fait piéger !
- Etes vous satisfait de votre prestation ?
CD : Trés satisfait au point de vue perso ...
J'avais fait une 1er compète internationale en Belgique ! Mais mes réflexes de judokas m'avaient desservi. Là, j'ai pas fait d'erreurs et j'ai montré au p'tits fighters français que les judokas aussi savent bastonner.
En ce qui concerne la Team, je trouve dommage que 2 d'entre nous ne passent pas le 2ème tour. Manque d'expérience dans le domaine.
Thierry Grimaud fait quand-même 2ème ... RESPECT !!!TG : Pour une première participation je suis très satisfait. C'était l'inconnu pour moi et je me suis pas mal débrouillé. J'ai hâte de faire une nouvelle compétition.


TG : Pour une première participation je suis très satisfait. C'était l'inconnu pour moi et je me suis pas mal débrouillé. J'ai hâte de faire une nouvelle compétition.
- Comment vous préparez vous pour ce genre de sports (entrainements...) ?
CD : Dans notre "Team 974", nous sommes 2 à avoir le BE1 et Thierry a le BE2.
Nous structurons donc un maximum nos séances. Nous échangeons beaucoup sur nos savoir-faire en Ne Waza pur, sinon je télécharge constamment des vidéos de combat et de technique de Ju-Jitsu brézilien ... Ensuite je partage c'que j'ai vu avec mes potes !!!
C'est vrai que je monte autant que possible sur Paris m'entraîner avec des gens comme Bertrand Amoussou (Neuf Respect... Merci Mr), il est trés gentil de m'accepter sur son tapis. Pareil, aprés je partage ce que j'ai vu et les systèmes d'entraînement que j'ai vu ailleurs !


TG : On s'entraîne avec quelques judokas réunionnais Christophe, Francis, Gaël et Laurent.
Christophe nous montre les différentes techniques et il nous apprend les règles. On se regroupe plusieurs fois dans la semaine afin de se perfectionner mais on n'oublie pas pour autant le judo.
- Qu'est ce qui vous plait dans le grappling ?
CD : Le grappling permet toutes les clés et étranglements que tu peux pas faire en judo ! En plus on se prédispose mentalement à combattre comme en cage ...
Il manque juste les coups ! Mais c'est déja trés excit
ant !!!

TG : C'est un sport très physique avec la lutte debout et l'enchaînement au sol. J'aime beaucoup le ne waza et le sol est très important dans ce sport. De plus, on peut travailler au sol sans arrêt de l'arbitre pendant tout le combat.
- Quels sont les objectifs en judo ?
CD : Mon éternel objectif est de monter 1er div. en assurant les France 2D. Je reste un judoka moyen, sans palmarés, le mental m'a toujours fait défaut. Il est vrai que depuis que je veux faire du combat extrême, tout ça a bien changé dans ma tête ... J'aimerai que les résultats suivent !!!

TG : Je fais du judo pour le plaisir et je suis d'ailleurs monté de catégorie, c'est à dire de -81kg à -90 kg. Il est vrai que j'aimerai conquérir un titre dans cette nouvelle catégorie.
- Allez vous participer à d'autres tournois en jujitsu ou autres ?
CD : Venez tous nous voir le 11 Juin à Grigny, bastonner en grappling.
Sinon d'ici l'an prochain on aura les 2 timbres de licence nécessaires pour la lutte-contact !
Là ça tape un peu sérieusement. En ce qui concerne le Ju-Jitsu Fighting System, cette pratique comporte trop de chichis et demeure trop éloignée de la réalité du combat que je souhaite pratiquer.
Mais ce n'est qu'un avis strictement personnel !!!!

Conclusion: si vous êtes intéressés, prenez contact et descendez nous voir sur Orléans ... pour un sport de Bonhomme !!!


TG : J' aimerai faire d'autres tournois de ce genre mais avant je dois me concentrer sur les Inter, la coupe d'europe par équipe avec l'USO et les FRANCE

DébutPrécédent10 pages precédentes [ 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 ] 10 pages suivantesSuivantFin

Ils soutiennent La Croche

Préférences


Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 163 membres


Connectés :

( personne )

Recherche




Visites

 1770394 visiteurs

 56 visiteurs en ligne

Meilleur combattant

A l'approche des Jeux Olympiques 2024 à Paris où lutte, escrime, boxe, judo et taekwondo seront représentés ...
et pour répondre à l'éternelle question que se posent les fans de sports de combat et d'arts martiaux, "Qui est le meilleur combattant de tous les temps ?", ce livre étudie toutes les périodes historiques, de l'Antiquité jusqu'à nos jours, toutes les grandes compétitions, tous les sports de combat majeurs sans armes (sports de préhension, sports de percussion, arts martiaux mixtes) et avec armes, et donne enfin les classements.
Ce livre de 800 pages (en e-book ou en 2 tomes) est le résultat de décennies de collecte d'informations et de recherches historiques.

 

Lien pour se procurer la version numérique e-book (année 2024, 800 pages, 7,99 € )

Ou les deux tomes en papier, couvertures rigides :

- Tome 1 (année 2024, 461 pages, 33,99€ )
- Tome 2 (année 2024, 348 pages, 28,98 € )

 https://assets.lulu.com/cover_thumbs/k/v/kv8695y-front-shortedge-384.jpg  https://assets.lulu.com/cover_thumbs/8/4/84nwk8k-front-shortedge-384.jpg

Sondage

Votez pour votre sport préféré
 
La croche / Lutte
Muay Thaï / Muay Boran
Taïdo
Karaté Tai Jiquan
Yoseikan-Budo
Autres...
Résultats

Revue de presse

Haut